Exploitation des réseaux arrow 2 Contenu arrow 2.3 Gestion du trafic
EnglishFrench
2.3 Gestion de la circulation Version imprimable

Le développement économique stimule la demande de transport à la fois pour les personnes et pour les marchandises. Au niveau de la politique des transports, il faut choisir si l'on utilise des mesures de réduction du traffic et comment on peut obtenir au mieux le résultat voulu. Sur un site donnée, les objectifs varient fortement entre la volonté de faire passer le maximum de véhicules avec le minimum de gêne et à l'autre extrême de réduire la vitesse sur certaines zones en donnant la priorité aux piétons, cyclistes, animaux et autres modes de transport doux.

Certaines villes et agglomérations ont créé des systèmes de gestion du trafic avec comme objectif d'utiliser au mieux les capacités des infrastructures et de répondre d'une façon équilibrée à toutes les formes de mobilité,  tandis que d'autres ont décidé de supprimer les systèmes de gestion de la circulation et de laisser agir les contraintes physiques, en particulier la géométire des voies, pour contraindre les automobilistes à conduire prudemment et à prendre leurs repsonsabilités.

A Drachten (Pays Bas) 16 carrefours autrefois de feux sont maintenant exploités sans aucun équipement organisant les priorités, tandis que d'autres carrefours sont aménagés avec des rondpoints sur lesquels il n'y a pas de voies prioritaires.

Action préventive

L'objectif est d'ajuster la demande aux capacités. Cela peut consisiter à avertir les conducteurs des problèmes potentiels de manière à ce qu'ils modifient leurs itinéraires ou leurs horaires, voire qu'ils limitent leurs déplacements. Ceci nécessite:

  • Une capacité de prévision des perturbations (qu'elles soient aléatoires, programmées ou récurrentes);

  • L'étude d'itinéraires de substitution qui puissent être recommandés en cas de difficultés; et

  • La diffusion d'une information prévisionnelle et préventive vers les usagers.

Action curative ou corrective

Il s'agit de limiter l'étendue ou la gravité des perturbations qui apparaissent régulièrement sur les voies à fort trafic, en limitant les accès ou en renvoyant le trafic sur des voies moins chargées. Ceci nécessite:

  • Des plans de gestion du trafic qui doivent être préparés en concertation avec les acteurs qui auront des décisions à prendre dans les différents services concernés
  • La disposition d'un système permanent ou spécifique de surveillance et de détection d'incident sur les conditions de circulation: recueil de données, centralisation et traitement avec comme objectif de faire un diagnostic de la circulation, des prévisions sur l'évolution spontanée et des propositions sur des mesures de gestion
  • La mise en place d' équipes opérationnelles pour réaliser la collecte de données sur le terrain, la signalisation  des itinéraires de déviation et la fermeture des accès aux voies trop congestionnées, sauf à réaliser ces actions par des moyens automatisés ;
  • Une information  en temps réel sur les perturbations, les conseils et les instructions aux automobilistes , et
  • La mise en oeuvre des équipements d'aide à l'exploitation et à l'information  lorsqu'ils existent, en particulier les panneaux à message variable

La gestion de la demande

Il s'agit de l'ensemble des actions visant à réduire les flux sur le réseau routier. Ces actions découlent d'une politique de mobilité qui peut porter sur l'étalement des pointes et le transfert modal, par exemple la promotion du transport en commun. Parmi d'autres mesures, un péage de congestion variable dans le temps est un moyen de gestion de la demande.

Application de la réglementation

Les nouvelles technologies permettent d'utiliser des appareils automatiques pour la constatation et la poursuite des infractions et donnent une plus grande efficacité aux mesures d'intervention qui sont prises. De plus, l'utilisation des capacités de l'infrasctructure est améliorée et les nuisansces sont limitées lorsque la circulation est conforme aux obligations réglementaires. Pour déployer un système de contrôle automatisé, il est n'écessaire de travailler en liaison étrouite avec les services de police et les autorités judiciaires pour que le système soit parfaitement irréprochable du point de vue juridique.

Gestion dynamique du Trafic

La gestion dynamique est une approche qui est adoptée, surtout en Europe, pour les voies à fort trafic et trés congestionnées. L'idée est de régulariser les débits (ce qui permet dans certains cas de les augmenter) en jouant sur les vitesses autorisées et sur le nombre de voies de circulation. Cela demande une coordination opérationelle des différents services d'exploitation, avec comme objectif d'améliorer le niveau de service offert aux usagers. Les services doivent travailler conjointement pour définir les plans de gestion. Les différentes méthodes sont les suivantes:

  • Supervision en temps réel du réseau pour analyser la situation de la circulation et prévoir les évolutions, avec une collecte de données par des appareils de terrain en nombre suffisant (boucles, caméras ...), et des systèmes de détection automatique d'incidents

  • Organisation des équipes de surveillance et d'intervention suffisamment souple pour pouvoir s'adapter aux évènements et utiliser au mieux les moyens automatiques à disposition  dans le centre de gestion de trafic.

  • Panneaux à messages variables et signalisation dynamique pour les vitesses variables et les ouvertures/fermetures des voies

  • Dispositif juridique à mettre en place pour pouvoir adapter les limites de vitesse réglementaires aux conditions de circulation

  • Contrôles des vitesses tenant compte des évolutions en temps réel des limites autorisées

  • Possibilité d'utiliser les bandes d'arrêt d'urgence aux heures de pointe comme voie de circulation  supplémentaire

  • Détection automatique d'incident et procédures d'intervention rapide des services de secours

  • Information des usagers en temps réel, en particulier affichage sur panneaux à message variable des temps de parcours et des itinéraires recommandés, radio d'information autoroutière et tous autres moyens de diffusion de l'information

  • D'autres mesures sont possible, comme le contrôle d'accès (en particulier sur les bretelles permettant d'entrer sur les voies rapides pour éviter la saturation de celles ci) , utilisation variable de certaines voies, voies réservées (avec éventuellement tarification  préférentielle) pour les véhicules avec plusieurs passagers à bord.


Visualiser / Télécharger à partir de la bibliothèque de documents:

Chapitre 4 du Manuel d'exploitation de la Route « Solutions STI »